Conduite supervisée

le principe :

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la conduite supervisée.

Destinée à tous les apprentis conducteurs de plus de 18 ans, elle leur permet de s’entraîner de façon intense à la conduite avant de devoir tester leurs capacités lors de l’examen pratique du permis de conduire. Elle est donc un moyen pour ces pilotes en herbe de conduire avant d’avoir obtenu leur permis,
à condition qu’un conducteur expérimenté (titulaire du permis B
depuis au moins 5 ans) soit présent.

qui peut en bénéficier ?

Pour pouvoir profiter de ce type de formule, il est impératif :

  • d’être majeur ;
  • d’avoir obtenu son code de la route ;
  • d’avoir effectué au moins 20h de conduite avant de se lancer dans la conduite supervisée.

C’est ensuite à l’auto-école référente d’autoriser, ou non, cette formule au candidat.

les  avantages :

  • Permet d’expérimenter la conduite en conditions réelles ;
  • Évite de devoir payer des leçons de conduite supplémentaires en attendant l’examen pratique ;
  • Permet de s’entraîner à nouveau en cas d’un premier échec à l’examen de la conduite ;
  • Prendre confiance en soi ;
  • Prolonger son entraînement et son apprentissage le temps que l’on estime cela nécessaire.

les (éventuels) inconvénients :

  • Nécessité d’ajuster l’assurance du véhicule utilisé pour les heures de conduite supervisée ;
  • L’accompagnateur n’est pas moniteur d’auto-école et ne saura peut-être pas faire preuve d’autant de patience et de pédagogie ;
  • Risque de prendre des habitudes qui pourront être pénalisantes le jour de l’examen de la conduite.