Appelez-nous au 02.34.53.57.59
Et suivez-nous sur facebook

3.1 Un exemple parcours de formation Permis BEA

Un exemple parcours de formation Permis BEA

La phase de formation initiale en auto-école est composée d’une partie théorique (cours de code) et après l’obtention du code, d’une partie pratique (cours de conduite). 

Le Code ou Epreuve Théorique Générale

Immédiatement après votre inscription dans notre auto-école, vous allez vous consacrer à l’apprentissage du code de la route, afin de pouvoir vous présenter à l’examen et de le passer avec succès, c’est-à-dire avec un score inférieur ou égal à 5 fautes sur 40.

La formation théorique sur le  pack web de code garde la nouvelle philosophie d’apprentissage mise en place avec l’arrivée du REMC (Référentiel d’Education pour une Mobilité Citoyenne), avec la mise en avant des risques. Il reprend les 4 compétences globales et les 32 compétences associées, dont les 2 nouvelles :

 – connaître les règles relatives à la circulation inter-file des motocyclistes. Savoir en tenir compte,

– conduire à l’abord et dans la traversé d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts.   Il permet de répondre aux questions examen ETG.

les ouvrages informatisé que nous proposons donnent les bases fondamentales pour :

  • conduire en sécurité
  • connaître la réglementation
  • connaître les comportements à adopter et les risques liés à la conduite

Notre forfait cours de code illimités vous permet l’apprentissage de la réglementation routière et des comportements par le biais de cours spécifiques destinés à vous faire maîtriser les différents points qu’il est essentiel de connaître (signalisation, priorités, croisements et dépassements, conduite sur autoroute, véhicule et conducteur…) et de vous entraîner sur des séries type examen de 40 questions avec correction pédagogique et des séries thématiques de 20 questions (stationnements, visibilité et éclairage, règles de circulation, notions pratiques…), spécifiquement ciblées pour vous permettre d’améliorer vos points faibles. Le pack web sur internet est illimité afin d’acquérir le meilleur niveau possible, ce qui est un objectif indispensable pour accéder à la conduite dans de bonnes conditions.

Cours collectifs en salle d’auto-école :                                          

Nos cours collectifs en salle d’auto-école, en présence d’un enseignant de la conduite vous enseigneront notamment les grands thèmes de la sécurité routière (alcool et stupéfiants, vitesse, défaut de port de la ceinture de sécurité,…), les spécificités de la conduite et de la sécurité des motocyclettes.

Chaque début d’heure, un mode examen blanc est proposé aux élèves avec correction. Le Suivi personnalisé de tous les élèves au code en salle permet que chaque élève atteigne un bon niveau de compétences sur les connaissances théoriques de circulation et aussi des thèmes du nouvel ETG pour une bonne réussite à l’examen du code.

Il faut insister sur le fait que l’on ne peut se mettre au volant d’une voiture qu’après avoir acquis le savoir théorique du code travaillé de manière rigoureuse. En effet, la circulation demande une capacité intellectuelle à interagir en temps réel avec son environnement qui est en constant mouvement. Avoir un mauvais niveau théorique ne permet pas d’accéder à la capacité d’analyse indispensable pour comprendre, s’adapter et agir, et ne parlons pas de l’anticipation qui devient quasi impossible.

La pratique  

Pour apprendre à maîtriser un véhicule, vous allez suivre un nombre minimum obligatoire de 20 heures de conduite pour atteindre un niveau suffisant et valider les 4 étapes de votre programme de formation à la conduite automobile.

Cet apprentissage de la conduite sera progressif, prenant en compte la variété des situations de conduite (conduite sur voie rapide, autoroute, de nuit ou dans un environnement dégradé, par temps de pluie,…).

Quand ce niveau est atteint, vous serez présenté à l’examen du permis de conduire.

Toutes les leçons de conduite se déroulent à bord du véhicule école et ce, dès l’évaluation. Le programme suivi ensuite est celui détaillé dans le programme de formation REMC.

Une pédagogie adéquate est appliquée par nos moniteurs, afin de permettre aux élèves d’acquérir les connaissances nécessaires (savoir-faire et savoir-être) le plus facilement possible, dont voici un exemple de parcours de formation pratique :

Heure d’évaluation :  – installation dans le véhicule école – remplissage par le moniteur de la fiche d’évaluation pour estimation du forfait conduite – démarrage, arrêt en douceur (dosage frein) – passage des vitesses (à l’arrêt puis en guidage) – freinage, rétrogradage

*
  1. 1ère heure :  – installation dans le véhicule école

 –  l’apprentissage de la boite de vitesse

R : recul

P :point port

N : neutre

D : démarrer

Voir démarrage, arrêt + volant tournant + notions regard  et freinage

*
  •  2ème heure :  – revoir les apprentissages précédents + notions regard (en guidage) – démarrage + arrêt précis (aux stops et aux feux) + volant – passage des vitesses + freinage + rétrogradage – trajectoire (rond-point et tournant) et route – adaptation des vitesses selon les allures
*
  • 3ème heure :  – revoir les apprentissages précédents démarrage, arrêt, trajectoire, notion de contrôle et regard – ½ tour et marche arrière en ligne droite et courbe –
*
  • 5ème heure :  – revoir les apprentissages précédents  – guidage et laisser faire intensif pour objectif l’autonomie – chaque objectif traité doit devenir transversal et donc retravaillé à chaque heure – orientation du regard et maîtrise trajectoire – contrôles rétroviseurs intérieur et extérieurs avant, freins ou clignotants – contrôles rétroviseurs intérieur et extérieurs + angle mort avant déplacement latéral – anticiper les manœuvres (rangement bataille avant et arrière)
*
  • 6ème heure :  – revoir les apprentissages précédents – contrôle intensif en guidage sur approche intersection (freins et rétroviseurs) – contrôle intensif en guidage sur changement direction (clignotants et rétroviseurs), à travailler sur grand axe de circulation – manœuvres (créneau, rangement en bataille, ½ tour, marche arrière)
*
  • 7 et 8ème heure :  – revoir les apprentissages précédents – procédure intersection – toujours analyser le type d’intersection – s’adapter en fonction de la situation :

les feux : toujours ralentir

 les stops : toujours marquer l’arrêt

*
  • 9 et 10 éme heure :  – revoir les apprentissages précédents – gestion et adaptation du placement et de l’allure en virage et en courbe
*
  1. 10 à 11ème heure :  – revoir les apprentissages précédents – gestion de l’insertion, de l’allure et de la sortie sur autoroute
*
  1. 11 à 12ème heure :  – revoir les apprentissages précédents – mise en situation de dépassement sur route, voie rapide et autoroute
*
  1. 13ème heure :  – revoir les apprentissages précédents en fonction des besoins de l’élève

Cet exemple de parcours de formation peut varier d’un élève à un autre,  avec certains objectifs qui peuvent être abordés plus ou moins tôt, selon les capacités de l’élève ou des circonstances rencontrées, et qu’il n’ait pas d’interruption longue entre les heures de conduite.